facebook linkedin youtube

Entretiens avec nos diplômés

Entretien avec Dr Bibiane Kameni

Médecin, coordonnateur du Centre de traitement agrée à la prise en charge de personnes vivantes avec le VIH à l’hôpital régional de N’Gaoundéré, Dr Kameni a participé au programme de Gestion Communautaire du VIH-SIDA et suite à cette formation, elle a été nommée par le Ministère de la Santé Publique du Cameroun en tant que Coordonnateur du Groupe Technique Régional de Lutte contre le SIDA dans la région de l'Adamoua.

Elle répond aux questions de Mme Sharon Benmussa, Directrice du Programme de Gestion du VIH au Galilee International Management Institute.

S.B : Pouvez-vous nous dire ce qui a motivé votre demande de formation au Galilee International Management Institute ?

B.K. : Ceci est parti d’un constat concernant la généralisation de l’épidémie à VIH dans notre pays avec une prévalence de 4.3% au niveau national et de 5.1% au niveau régional avec une féminisation de l’épidémie (au-dessus de la prévalence nationale) ; le volet de la prise en charge communautaire est encore insuffisamment développé dans les politiques de prise en charge. Aussi, compte tenu des difficultés socio-culturelles, religieuses et économiques, notamment la dépendance financière des femmes vis-à-vis des hommes (poids des cultures et de la religion rendant encore tabous l’infection à VIH)

S.B : Comment avez-vous vécu la formation et votre séjour en Israël avec les autres participants ?

B.K. : Le séjour en Israël en général et au Galilée Institute s’est bien passé dans l’ensemble au niveau des enseignements et des conférences, qui ont su développer en moi des réflexions innovatrices et suscités l’importance de la prise en charge communautaire du VIH pour concourir au succès dans les programmes de lutte contre le SIDA . Les visites d’études furent de belles expériences et de beaux échanges de partages entre Israël et les différents pays représentés. L’ambiance avec les autres apprenants était bonne et les partages intéressants.

S.B : Qu’est-ce que cette formation vous a apporté de plus dans votre vie professionnelle ?

B.K. : L’intégration au niveau de mon service (centre de traitement agréé en prise en charge des personnes vivant avec le VIH) : l’implication communautaire dans la prise en charge des patients notamment un travail est actuellement développé avec les associations des patients et des leaders religieux sur leur implication dans le circuit de prise en charge précisément dans la réalisation des bilans de suivi : la charge virale.

S.B : Quelles seront vos nouvelles fonctions au sein de votre organisation et comment voyez-vous l'avenir en ce qui concerne le VIH dans votre pays, le Cameroun ?

B.K. : Mes nouvelles fonctions concernent la coordination et la mise en oeuvre du programme national de lutte contre le SIDA au niveau régional en :

  • assurant l’exécution des actions de lutte contre le VIH/SIDA au niveau de la Région
  • assurant la coordination des activités de surveillance épidémiologique et comportementale au niveau Régional
  • assurant le suivi-évaluation de la mise en place de la stratégie régionale de lutte contre le Sida

Concernant l’avenir du VIH/SIDA au Cameroun on note une baisse de la prévalence en général et en particulier au niveau de notre région, je pense que l’implication communautaire tel que cela est en train d’être fait de plus en plus permettra de réduire considérable le nombre de cas incidents et un meilleur suivi des populations infectées et contribuera à réduire la circulation du virus.

Nous la félicitons chaleureusement et lui souhaitons beaucoup de réussite dans ses nouvelles fonctions, en la remerciant d’avoir bien voulu répondre à nos questions.

recherche de programme

Nous aimons nos diplômés